Le CNJU recherche des chefs de projets parmi ses membres

Le CNJU recherche des chefs de projets parmi ses membres

En 2017, le CNJU recherche parmi ses membres des chefs de projets pour accompagner la mise en œuvre de son programme d’actions 2016-2017, aux côtés des administrateurs, et notamment du Bureau Exécutif et de la Déléguée générale.

Ces chefs de projets conduiront leurs travaux au sein de la commission Réseau professionnel.

N’hésitez pas à transmettre votre candidature à contact@cnju.fr ou à nous solliciter pour toute information complémentaire !

NOTA BENE : Les candidats à ces missions de chefs de projets doivent obligatoirement être membres du CNJU à jour de cotisation. Ces missions sont des activités strictement bénévoles comme l’ensemble des mandats associatifs exercés au sein du CNJU.

 

Chef de projet relations publiques

Le chef de projet relations publiques aura pour objectif de faciliter les relations institutionnelles du CNJU. Cela consistera à réfléchir à la stratégie d’influence, à identifier les interlocuteurs politiques, institutionnels, ou associatifs, et à bâtir des outils de contact et à les mettre à jour.

  • Identifier les interlocuteurs syndicaux dans la fonction publique et les branches d’entreprises concernées.
  • Identifier les politiques (élus de stature nationale ou parlementaires) et experts (lobbyistes ou assimilés) chargés des questions d’urbanisme dans les organisations politiques, les thinks tanks, et les associations d’élus.
  • Identifier les journalistes couvrant l’actualité de l’urbanisme.
  • Recenser les grandes entreprises ayant une influence significative sur les politiques d’urbanisme.
  • Propositions d’actions, de courriers, de réunions, et archivage des documents et articles de positionnement.

 

Chef de projet communication et médias

Le chef de projet communication aura pour objectifs de maximiser la notoriété du CNJU et la visibilité des urbanistes. Cela consistera à proposer des actions de communication, à coordonner la couverture médias du CNJU, à exercer une veille dans ce but, et à utiliser et à mettre à jour les outils de diffusion.

  • Communiquer sur la profession dans les réseaux sociaux, et proposer, mener, et publier des interviews ou portraits d’acteurs.
  • Relayer les projets des associations d’urbanistes (associations membres et autres réseaux).
  • Relayer l’actualité de l’urbanisme et de la profession, sous forme de veille ou de brefs billets critiques. 
  • Mettre en cohérence des supports graphiques ou de communication.

 

Chef de projet événements

Le chef de projet événements aura pour objectif de monter et de couvrir les événements organisés par le CNJU ou en partenariats avec d’autres structures. Cela consistera à proposer des contenus d’intervention, à maîtriser les plannings prévisionnels, à assurer les échanges avec les associations locales concernées, et à identifier les besoins logistiques.

  • Participer et être force de proposition pour le montage et le pilotage des évènements.
  • Relayer et favoriser la couverture des évènements sur l’urbanisme ou sur la profession.
  • Assurer la convivialité et les rencontres locales avec le réseau du CNJU.
  • Établir et tenir à jour le calendrier annuel et les plannings préparatoires.

 

Chef de projet rayonnement et partenariats

Le chef de projet rayonnement aura pour objectif d’identifier toutes les structures susceptibles de devenir partenaires du CNJU et d’assurer la reconnaissances des jeunes urbanistes par des structures tierces. Cela consistera à élaborer des stratégies de partenariats, à produire les supports et outils d’échange adéquats, et à identifier les modalités, les obstacles et les points de convergence.

  • Encourager des partenariats locaux avec les associations locales (en coordination avec les associations membres du CNJU et les référents régionaux).
  • Recenser les associations étudiantes ou de jeunesse nationales sur des sujets proches ou communs (développement durable, empowerment des jeunes, syndicats étudiants, etc.).
  • Recenser et contacter les réseaux de doctorants ou de jeunes chercheurs en urbanisme.
  • Etudier les modalités de partenariat avec les réseaux internationaux d’urbanistes.