exercer

Forte de plus de 20 000 membres (formés pour la grande majorité d’entre-eux au sein des Instituts d’urbanisme), la profession d’urbaniste s’exerce dans une grande variété d’employeurs publiques, parapubliques et privées. Qu’elle soit exercée au sein du secteur de la consultance privée ou en collectivité locale, la profession est étroitement liée au processus de décision publique et doit être définie comme une activité d’aide à la décision politique.

Les enquêtes sur l’insertion professionnelle des jeunes urbanistes conduites par le CNJU permettent d’appréhender le fonctionnement du marché de l’emploi de l’urbanisme et les conditions d’exercice d’aujourd’hui. A partir de quatre enquêtes, conduites en 2010, 2012, 2014 et 2016, le CNJU est en mesure d’identifier les employeurs, domaines de compétences et fonctions de plus de 2400 urbanistes diplômés d’un Master entre 2008 et 2015.

 

employeurs-urbanistes-2016

Cliquer sur le graphique pour le visualiser en plus grand

Par ordre d’importance, les employeurs d’urbanistes sont les suivants :

  • Les collectivités territoriales et leurs groupements (communautés et métropoles, …) ;
  • La consultance privée en assistance à maîtrise d’ouvrage (cabinets de conseil, bureaux d’études, etc.) ;
  • Les agences privées d’architecture et/ou de paysage en conception urbaine ;
  • Les agences de développement et d’urbanisme parapubliques ;
  • Les entreprises publiques locales : sociétés d’économie mixte (SEM), sociétés publiques locales d’aménagement (SPLA) ;
  • Les bailleurs sociaux et institutions de l’habitat (offices publics de l’habitat, coopératives, etc.) ;
  • Les établissements publics d’aménagement et fonciers (EPA, EPF) ;
  • Les administrations de l’Etat (gouvernement, agences, services déconcentrés, etc.) ;
  • Les centres de ressources locaux (PACTE-ARIM, CAUE, Réseau inter-DSU, etc.)
  • Les opérateurs de services publics en réseaux (eau, énergie, transport, etc.) ;
  • Les associations, fondations, think tanks et ONG ;
  • Les établissements d’enseignement et de recherche ;
  • Les entreprises de promotion immobilière et les aménageurs privés (réseau du SNAL) ;
  • Les établissements consulaires (CCI, Chambres d’agriculture, etc.) ;
  • Les cabinets de géomètres-experts
  • La presse spécialisée

 

Pour en savoir plus : 

Consulter les enquêtes nationales du CNJU sur l’insertion professionnelle des jeunes urbanistes

Voir notre rubrique « Accès des urbanistes à la Fonction publique territoriale »