se former

Sur le marché du travail, la profession d’urbaniste s’organise en France avec le recrutement, chaque année, de plusieurs centaines d’urbanistes diplômés d’un Master en urbanisme et aménagement. C’est ce que démontrent les enquêtes conduites en lien avec les établissements d’enseignement supérieur depuis plusieurs années (voir notre rubrique sur les employeurs d’urbanistes).

 

LE DIPLÔME NATIONAL DE MASTER URBANISME ET AMÉNAGEMENT : QUALIFICATION PROFESSIONNELLE DE RÉFÉRENCE DES URBANISTES

La formation la plus courante des urbanistes diplômés est celle d’un diplôme national de Master mention Urbanisme et aménagement. 

Avant l’entrée en vigueur de la réforme LMD, le diplôme équivalent était le Diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en Urbanisme et aménagement, qui vaut grade de Master (Bac+5).

De fait, les urbanistes de niveau Bac+5 sont largement issus de cursus de sciences humaines et sociales (avant même d’intégrer le Master) et sont formés aux politiques publiques.

Enregistrés par les établissements d’enseignement supérieur au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), les diplômes nationaux de Master sont accessibles en formation initiale, continue et par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Cadre de référence unique, le RNCP confère à ces diplômes, la valeur de qualification professionnelle en France et Europe (Espace européen de l’Enseignement supérieur – processus de Bologne).

Pluridisciplinarité des recrutements

L’accès à ces diplômes de Master en urbanisme et urbanisme est ouvert à toutes les disciplines sans restriction. Les candidats aux diplômes sont le plus souvent issus de la géographie, des sciences politiques, de l’architecture, de l’histoire, de l’économie, de la gestion, du droit, de la sociologie, des sciences de l’ingénieur (du génie civil à l’agronomie), du paysage, de la biologie, etc. Selon les enquêtes du CNJU, près de 50% des diplômés d’un Master en urbanisme sont issus d’un cursus de géographie et ont été formés à l’aménagement du territoire dans le cadre d’une Licence.

L’accès au Master d’urbanisme est sélectif dès la première année de Master, voire dès la troisième année de Licence dans certains établissements (Magistères, Licences). Les procédures d’admission sont variables d’une formation à l’autre.

La sélection s’opère a minima sur dossier (diplômes, bulletins de notes, lettre de motivation, lettres de recommandation, etc.) voire d’un examen écrit (commentaire de texte, épreuve de synthèse, contrôle de connaissances, etc.) et/ou d’un oral de motivation (individuel ou en groupe). Certains examens d’admission demande une préparation par la lecture d’ouvrages et articles dont la liste est communiquée par chaque formation.

Les admissions s’organisent sur une ou deux session entre les mois de mai et septembre généralement. Chaque formation publie son propre calendrier d’admission.

Après l’obtention d’un Master en urbanisme et aménagement, le Doctorat en « Aménagement de l’espace et urbanisme » permet d’exercer dans le domaine de l’enseignement et de la recherche en tant qu’urbaniste chercheur. Ce domaine « Aménagement de l’espace et urbanisme » correspond à la 24e section du Conseil national des Universités.

 

DANS QUELS ÉTABLISSEMENTS D’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR LES URBANISTES QUALIFIÉS SE SONT-ILS FORMÉS OU SE FORMENT-ILS?

L’offre de formation aux métiers de l’urbanisme et, plus largement, du développement territorial, est abondante en France. Les Instituts d’urbanisme et aménagement du territoire et les Unités de Formation et de Recherche (UFR) ou Départements de géographie et d’aménagement sont les principaux établissements délivrant des diplômes d’urbanisme en France en formation initiale et continue.

A l’instar des écoles d’urbanisme britanniques délivrant des Masters en Urban Planning, les Instituts d’urbanisme et d’aménagement du territoire sont le plus souvent rattachés à des universités et proposent des diplômes nationaux de Master mais également un parcours en école doctorale (Doctorat / PhD), voire des diplômes universitaires en formation continue (post-Master).

A noter également que certains Instituts d’urbanisme universitaires proposent des parcours en apprentissage dans le cadre du cursus de Master.

Certaines écoles de commerce, écoles d’ingénieurs et instituts d’études politiques proposent également des formations spécialisées dans ces domaines. Enfin, rares sont les établissements – écoles d’architecture comprises – à proposer des formations spécialisées en conception urbaine (Urban Design) de niveau Master.

Il existe une vingtaine de composantes d’Enseignement supérieur pouvant s’apparenter à des Instituts d’urbanisme (voir rubrique ci-après).

 

EN SAVOIR PLUS :

 

POUR ALLER PLUS LOIN :

Le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)

Le Master Urbanisme et aménagement : qualification professionnelle de référence des urbanistes

Les formations labellisées par l’Association pour la promotion de l’enseignement et de la recherche en aménagement et urbanisme (APERAU) – www.aperau.org 

Frébault Jean et Pouyet Bernard, Renforcer les formations à l’Urbanisme et à l’Aménagement. Rapport aux Ministères en charge de l’urbanisme et de l’Enseignement supérieur, CGPC n° 2004-0332-01, La Documentation française, janvier 2006