Message aux membres du Collectif National des Jeunes Urbanistes

Message aux membres du Collectif National des Jeunes Urbanistes

Réélu pour une année à la présidence du CNJU, François Favard revient sur les grands enseignements de l’Assemblée générale de l’association du 25 octobre 2014 et évoque les priorités du collectif pour le mandat à venir.

F_Favard-AG2014-j-Paris

Chère amie, cher ami,

Réunie le samedi 25 octobre au Pavillon de l’Arsenal à Paris, l’Assemblée générale a été l’occasion de mesurer le chemin parcouru par notre association et de tracer des perspectives d’avenir pour les jeunes urbanistes de France.

« Le mouvement du 22 mai 2014 », initié par le CNJU, l’association Urbanistes des territoires (UT) et le Syndicat national des urbanistes (SNU) a créé une dynamique de rassemblement de notre profession. Cette plate-forme inter-associative apporte une nouvelle crédibilité à notre action vis à vis des pouvoirs publics (gouvernement, parlement, collectivités locales).

Position défendue par le CNJU de manière constante depuis 2011, le processus de certification professionnelle des diplômes d’urbanisme de niveau Master fait l’objet d’une expression collective entre nos trois organisations. Cette proposition est désormais mise en débat avec les différentes fédérations d’employeurs et suscite l’attention du gouvernement.

Déjà en vigueur dans plusieurs Etats membres de l’Union Européenne, cette certification professionnelle répond à trois enjeux majeurs. Le premier est d’identifier les formations en urbanisme les plus qualifiantes parmi les 157 spécialités de Masters recensées par le CNJU ; le deuxième est l’inscription de la démarche de qualification de l’OPQU dans le dispositif de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) ; le troisième est l’ouverture d’une voie d’accès alternative à la Fonction publique territoriale par un concours sur titre (à destination des diplômés de niveau Master issus de ces formations certifiées) afin de faire valoir les compétences spécifiques des urbanistes au sein des collectivités locales et lutter contre leur précarisation.

La dernière Assemblée générale du CNJU a défini une feuille de route et des priorités associatives :

Nous espérons que soit rapidement confirmée par le gouvernement la mise à l’agenda de la certification professionnelle des diplômes d’urbanisme. Notre association continuera d’être force de proposition auprès des différentes parties prenantes (associations d’employeurs d’urbanistes et Ministères concernés).

Parallèlement, il nous faut renforcer notre veille stratégique dans le domaine des formations et de l’insertion professionnelle des jeunes urbanistes et encourager toutes les initiatives permettant de rendre plus efficace l’orientation professionnelle des étudiants et diplômés. C’est un chantier permanent sur lequel nous devons travailler en réseau avec les Instituts d’urbanisme et les associations de diplômés et d’étudiants membres du CNJU.

C’était l’objectif du Tour de France que le CNJU a engagé cette année à la rencontre de ses adhérents avec quatre étapes : Strasbourg, Lille, Toulouse et Aix-en-Provence.

A la demande de nos adhérents, ces rencontres en régions se poursuivront en 2015 avec l’appui de nos associations membres qui garantissent l’ancrage territorial du CNJU au sein de 9 régions.

François Favard, président du Collectif National des Jeunes Urbanistes (CNJU)