Jeunes urbanistes diplômés : rebond sur le marché du travail

Jeunes urbanistes diplômés : rebond sur le marché du travail

La quatrième enquête nationale du CNJU conduite au cours de l’été 2016 auprès de 943 diplômés en urbanisme et aménagement le démontre : les diplômes de Master en urbanisme et aménagement confirment leur caractère qualifiant. Après une conjoncture difficile entre 2011 et 2014, le taux d’emploi des jeunes urbanistes repart à la hausse. Le CNJU publie les premiers résultats et chiffres clés de l’enquête ainsi que le détail de 665 emplois occupés dans le domaine de l’urbanisme.

 

La situation s’améliore pour les jeunes urbanistes diplômés sur le marché de l’emploi. Selon la dernière enquête du CNJU, le taux d’emploi des jeunes diplômés dans le domaine de l’urbanisme repart à la hausse en passant de 63% en 2014 à 71% en 2016.

Conduite en liaison étroite avec les établissements d’enseignement supérieur et avec l’association pour la promotion de l’enseignement et de la recherche en urbanisme et aménagement (APERAU), cette enquête biannuelle constitue un baromètre fiable sur les débouchés professionnels des jeunes urbanistes diplômés après les trois précédentes éditions.

Menée au cours de l’été 2016 auprès de 943 diplômés de Master issus des promotions 2013, 2014 et 2015, elle démontre une nouvelle fois le caractère qualifiant des diplômes de Master en urbanisme et aménagement.

 

Les employeurs d’urbanistes : hiérarchie stable

Recrutés par une pluralité d’employeurs possibles, les urbanistes diplômés trouvent leurs principaux débouchés professionnels au sein des collectivités locales et de la consultance privée en assistance à maîtrise d’ouvrage (cabinets de conseils, bureaux d’études). Ces deux catégories d’employeurs offrent 53% des premiers emplois pourvus à la sortie du cursus de Master et 58% des emplois occupés au moment de l’enquête (51% en 2014).

Après un tassement des recrutements au sein des collectivités locales observé en 2014 (lié à la baisse des dotations de l’État et à la période électorale), la part des emplois dans le domaine progresse au sein du secteur public local (de 29% en 2014 à 34% en 2016) dans un contexte de réorganisation de la maîtrise d’ouvrage publique de l’urbanisme (nouvelles compétences intercommunales confiées par la loi ALUR).

La répartition des emplois d’urbanistes suggère une hiérarchie stable entre les différentes familles d’employeurs qu’ils soient publics, privés (en légère hausse) ou parapublics (en légère baisse).

 

Compétences professionnelles : des jeunes urbanistes majoritairement « analystes territoriaux » et « coordinateurs de projets »

Comme lors des trois précédentes éditions, l’enquête du CNJU met en évidence deux domaines d’activités et de compétences principaux pour les urbanistes qualifiés : l’analyse territoriale (diagnostics territoriaux) et ainsi que la conduite de projets urbains et territoriaux avec, respectivement, 54% et 49% des urbanistes en poste déclarant exercer ces deux domaines de compétences.

Pour disposer d’une vision plus précise des profils et des débouchés professionnels, le CNJU publie ce 22 juin le détail des 665 emplois occupés par les jeunes diplômés au moment de l’enquête en révélant le nom des employeurs, les fonctions (intitulés de postes) et les domaines d’activité et de compétences exercés par ces urbanistes qualifiés.

Ce document, qui permet d’attester du caractère qualifiant des formations de l’enseignement supérieur, sera utile aux fédérations d’employeurs aujourd’hui impliquées dans la reconnaissance des qualifications professionnelles des urbanistes de niveau Master.

Contact CNJU : cmarquis@cnju.fr

 

Retrouver les chiffres clés et premiers résultats de l’enquête du CNJU ainsi que le détail des 665 emplois occupés par les jeunes urbanistes diplômés au moment de l’enquête (été 2016)

« Urbanistes : des maîtrises d’ouvrage intercommunales en expansion », article paru dans AdCF Direct, 30 juin 2017

 

A propos

Depuis sa création, en 2010, le CNJU conduit une veille stratégique sur les débouchés professionnels et le fonctionnement du marché de l’emploi dans le champ de l’urbanisme. L’association pilote tous les deux ans, une enquête nationale à destination des urbanistes diplômés des instituts d’urbanisme et formations supérieures en aménagement et urbanisme (niveau Bac+5).

4 éditions ont été menées en 2010, 2012, 2014 et 2016 en coopération étroite avec les établissements d’enseignement supérieur délivrant des diplômes de Master en urbanisme et aménagement (Universités, Grandes Écoles et Grands Établissements)

Conduites auprès de 3500 personnes au total, ces enquêtes ont permis d’identifier les employeurs, compétences et modes d’exercice de plus de 2400 urbanistes diplômés d’un Master entre 2008 et 2015.

En savoir plus / retrouvez toutes les enquêtes nationales du CNJU sur l’insertion professionnelle des jeunes urbanistes diplômés > http://www.jeunes-urbanistes.fr/?p=2131